facebook image

How Old Are You? Evaluer vos besoins en Anglais selon votre âge

Dans la continuité de notre série sur le cours de découverte, voici un point important à prendre en compte pour envisager l’apprentissage d’une langue étrangère : l’âge. Nous avons constaté globalement des différences de méthodes nécessaires par tranche d’âge de 2 à 6, puis de 6 à 11  ans, de 12 à 15 ans, de 16 à 45 ans (hé oui, cet écart-là est plutôt grand, et pourra être affiné avec les autres critères essentiels au cours de découverte), et enfin les plus de 50 ans.

Particularité pour les moins de 6 ans

Comment introduire l’apprentissage de l’anglais auprès des plus jeunes qui ne savent pas encore lire? Hayden, le petit dernier de 2 ans et demi de Simple vie de Maman, a justement testé la méthode HiPe Kids tout récemment.

A 2 ans et demi, pas évident de se concentrer? Pourtant, Hayden a très bien répondu à un jeu de mémoire adapté à son âge pour reconnaître les animaux. En alliant son, image, et répétition du mot anglais correspondant, l’exercice est tellement bien passé qu’il a continué à répéter les mots chez lui une fois le cours terminé!

Et les plus âgés?

Il n’y a pas d’âge pour apprendre l’anglais, seulement des méthodes différentes! Prenons l’exemple de quelqu’un de 60 ans. Nous ne sommes plus dans une logique de découverte comme avec un enfant en bas âge, la méthode HiPe Kids s’adapte donc pour différencier les situations où le cerveau réfléchit en français, comme il le fait tous les jours depuis 60ans, et les situations où il faudra réfléchir en anglais.

On passe donc par une phase où la personne va réfléchir avec le mot français pour trouver le mot anglais (exemple : avoir d’abord le réflexe de dire vache, puis cow lorsqu’il faut désigner une vache dans un exercice), pour ensuite dissocier les deux clairement (répondre directement cow si on nous pose la question en anglais, alors que l’on répondra vache si on nous pose la question en français).

Les teenagers, réticents à l’anglais?

Pour les adolescents, notre mission est souvent de casser le côté scolaire qui peut être rébarbatif pour certains élèves qui ont déjà d’autres cours d’anglais au collège ou au lycée. Les exercices sont donc souvent basés sur des éléments connus et les « devoirs » comprennent une part agréable. Par exemple : regarder sa série préférée en anglais pour pouvoir expliquer l’épisode à son professeur HiPe Kids lors du cours suivant, ou pouvoir avoir une conversation complète en anglais pour débattre sur tel ou tel personnage.

Et vous, quel devoir d’anglais n’en serait pas un si vous deviez (ré)apprendre la langue?

En savoir plus sur notre programme